lundi 2 août 2010

George Frédéric HARTLAUB (1764-1823) facteur strasbourgeois d'instruments à vent.

Grande nouvelle de l'été, les Archives Départementales du Bas Rhin sont en lignes.....donc nous allons pouvoir mieux connaître l'histoire de tous ces facteurs d'instruments de musique strasbourgeois que nous connaissons à travers quelques instruments cités dans le Langwill.Nous commençons par George Frédéric HARTLAUB dont nous connaissons 3 instruments :
° Un flageolet sans clé du musée d'Edimbourg.
° Une clarinette de la collection Masel.
° Et ce piccolo en Ré # (D.I.S) à une clé de notre collection.
Si vous en connaissez d'autres, merci de nous les signaler.
George Frédéric HARTLAUB est né le 24 avril 1764 à Bouxwiller (Bas-Rhin). Son père George Frédéric HARTLAUB était lui aussi tourneur et sa mère était Madeleine Schneider.
Il épouse le 16 décembre 1798 à Darmstadt Sophie FRITSCH (18 ans), dont il divorcera le 6 novembre 1806 à Strasbourg. A cette époque il était tourneur et habitait au N°73 Marché aux Poissons. L'année suivante (1807) il épouse le 30 septembre à Strasbourg Anne Catherine KERN (38 ans), veuve de Gédéon FAYARD, brigadier de la premiére division d'équipage.
En 1812 il est cité dans l'almanach de Strasbourg: " F. Hartlaub, marchand et facteur d'instruments de musique, Marché aux Poissons".
G.F. HARTLAUB est décédé (59 ans) le 18 juin 1823 au 45 place d'Armes à Strasbourg ; cette adresse n'était pas celle de son domicile et pourrait correspondre à celle de Joseph DOBNER ou celle de Jean BÜHNER, démontrant une certaine collaboration entre ces différents facteurs (A vérifier).

Enregistrer un commentaire