mardi 16 décembre 2008

LES FRERES KELLER à Strasbourg : Une énigme en partie résolue.

Strasbourg a été au XVIIIe siécle et au début du XIXe, un centre important de fabrication d'instruments de musique, et particulièrement d'instruments à vent.
La famille KELLER a dominé le XVIIIe, avant de s'associer au début du XIXe aux BÜHNER, autre famille bien connue de Strasbourg.
Quelques rares instruments présentaient des marques énigmatiques : "Veuve Keller", "Les Frères Keller"...
Trois instruments avec la marque "Les Frères Keller" ou "Keller Frères" sont actuellement connus : Une clarinette en si b, à 6 clés du Musée des Arts décoratifs de Strasbourg, une clarinette en si b à 5 clés, d'une collection particulière, (Voir le Larigot N° XIV spécial de mars 2003), et une flûte à 1 clé argent et 3 corps de rechange, de notre collection.Le Langwill signalait ces marques sans apporter d'explication.Grâce aux informations, que Jean Jeltsch nous a aimablement transmises, nous pouvons avancer une hypothèse.
La Famille Keller.
Marque d'une flûte à une clé et trois corps de rechange. (Collection R.P.)
L'atelier a été crée par Johannes Keller, tourneur qui fut admis dans la corporation des charpentiers en 1736. Il était marié à Marie Salomé Schreiber, et ils ont eu au moins 3 fils :
Jean Keller III (+ 6 juillet 1785 à Strasbourg) qui avait épousé Marguerite Salomé Baldner. Ils ont eu 4 enfants connus, dont Marie Madeleine Keller (1768-1834), qui avait épousé Gabriel Sébastien Bühner (1756-1819), personnage central de la Maison Bühner et Keller, Jean Keller IV (1776-1833) facteur d'instruments à vents qui sera associé à G.S Bühner, et ensuite à son fils Jean Bühner (1798-1844).
Isaac Keller (1745-1812) qui fut reçu comme facteur d'instruments dans la corporation des charpentiers en 1785 et qui restera célibataire.
Jean Philippe Keller (1742-1794) facteur d'instruments également.
Marque d'une clarinette en Si b et à cinq clés. (Collection Sallaberry)
Les Frères Keller ?
Jean Philippe Keller achète le 14 avril 1791 par adjudication et pour 6050 livres, la maison du 70 rue du Marché aux Vins à Strasbourg ; son frère Isaac Keller en possède la moitié, car il existait entre eux une société. Donc "Les frères Keller", mais cela reste à confirmer même si la courte période (1791-1794) de cette association et la révolution (baisse d'activité) expliqueraient le faible nombre d'instruments.
A noter que notre flûte est estampillée "Frères Keller" sur la tête (1) et Keller (2) sur toutes ses autres parties. Ces marques sont légèrement différentes sur les deux clarinettes estampillées "Les Frères Keller" (3).
Flûte à 1 clé et 3 corps de rechange des Frères KELLER. (Collection R.P.)
Merci à Jean Jeltsch pour ses précieuses informations.

Et la Veuve Keller ?

Deux instruments portant cette marque sont répertoriés : une flûte à 1 clé du Musée de Cambridge (angelot/Veuve/Keller/A Strasbourg), une flûte à 1 clé et 3 corps de rechange avec la même estampille (ventes Sotheby's du 19 novembre 2002).
Pour le reste mystère.
Si vous avez des infos, des commentaires, des avis....même différents. N'hésitez pas.


Enregistrer un commentaire